Select Page

LA SALADE FAIT GROSSIR LES SPORTIFS ! SCIENCE-FICTION ?

LA SALADE FAIT GROSSIR LES SPORTIFS ! SCIENCE-FICTION ?

En marge de cet article concernant « les vérités d’hier devenues fausses aujourd’hui », je me permets de lancer l’hypothèse d’un item « Vrai aujourd’hui ! Faux demain ! »

V

Vous connaissez le message par cœur : « Pour maigrir, limitez les graisses, réduisez les sucres et les féculents. En revanche, si vous avez faim, n’hésitez pas à manger de la salade et des légumes à volonté ! » La justification scientifique est simple. Nous allons faire un soupçon de biochimie, pas trop ! Juste le nécessaire pour expliquez  cette assertion omniprésente dans votre assiette.

L’amidon du blé est une chaîne de glucose reliée par une liaison 1-alpha-4. Nous avons l’enzyme pour la couper. Il s’agit de l’amylase pancréatique, déversée au contact des aliments au tout début de l’intestin grêle. Ainsi les maillons de glucose libérés sont-ils absorbés. La cellulose ressemble à l’amidon. Cette fois, il s’agit de glucoses accrochés entre eux à l’aide d’une liaison 1-béta-4. Cette configuration spatiale est plus rigide justifiant qu’elle puisse intégrer le squelette des végétaux. Surtout, elle ne s’emboîte pas dans le site actif de l’amylase pancréatique. Les glucoses ne sont pas libérés, vous ne pouvez pas les absorber. Vous ne prenez pas de poids !Bon joueur, vous avez essayé le coup des végétaux à volonté. Vous avez constaté que ça ne marchait pas très bien. Vous avez accusé la minuscule noix de beurre fondue sur vos haricots verts ou la petite cuillère de vinaigrette allégée versée sur vos tomates. Vous avez suspecté l’adaptation de votre métabolisme de base devenu économique après avoir subi l’agression de nombreux régimes hypocaloriques. Vous avez bien pensé à un gène de l’obésité caché dans l’ADN de votre arrière-grand-mère bretonne ; celle qui sur les photos de famille mange toujours des galettes au beurre ! Et puis, avec votre neveu, vous avez regardé le film Spirit, l’histoire de ce magnifique étalon sauvage galopant dans les prairies de l’Ouest américain. Pour vous ces images furent à l’origine d’un grand questionnement scientifique : « Comment fait-il pour être aussi musclé en ne mangeant que de l’herbe ? D’où vient l’énergie des chevaux sauvages quand ils courent dans les steppes ? »

La faculté n’a pas été déstabilisée, elle vous a répondu : « Les chevaux sont des herbivores, ils possèdent une flore intestinale spécifique qui digère la cellulose. » À demi-mot, vous avez compris : « Les équidés sont comme les hommes, ils n’ont pas de « cellulase », l’enzyme qui coupe la cellulose. Ce sont les bactéries présentes dans leur côlon qui s’en occupent ! Et ça marche bien, c’est leur source d’énergie principale à l’état sauvage ! » Vous tentez de faire la synthèse avec votre culture « santé forme ». Vous avez récemment entendu parler du « microbiote ». En effet, nous accueillons dans notre côlon 10 fois plus de bactéries que nous n’avons de cellules dans notre corps ! Ces micro-organismes coupent la cellulose et la transforment en glucose puis en petits acides gras … et notre côlon peut absorber ces deux catégories de molécules ! Il faut fouiller la bibliographie et retrouver une étude de RERAT datant de 1978. Pour sa recherche, il synthétise une cellulose marquée avec du carbone 14 radioactif.  Il retrouve la moitié de ces atomes dans l’air expiré du sujet sous forme de CO2. Voilà qui atteste d’une combustion complète… et ce, probablement après absorption de glucose ou d’acide gras ! Parallèlement, certaines études sur la malnutrition ne parviennent pas à expliquer la survie de population autrement qu’en tenant compte de l’apport calorique des fibres ingérées. Dans un ouvrage de référence en « Nutrition du sport », destiné aux médecins, on voit écrit discrètement au milieu d’un paragraphe que la cellulose de votre salade pourrait vous apporter deux kilocalories par gramme ! C’est deux fois moins que l’amidon des coquillettes, mais c’est beaucoup plus que zéro !

Les informations de l'auteur

Damien

Expert en coaching sportif et nutritionnel.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

COMMENTAIRES RECENTS

    Inscrivez-vous à la newsletter